1ère Breakthrough Night : l’innovation au service du climat

 Portée par ACIDD, en partenariat avec la Fondation FACE et Solutions COP21, cette soirée en pleine COP21 va réunir au Grand Palais l’éco-système de l’innovation et mettre en avant des projets qui participent à l’invention d’un monde post carbone

Faire avancer l’innovation et le climat main dans la main

Face aux enjeux du dérèglement climatique, nous n'avons plus le temps d'attendre. Il est urgent de trouver de nouvelles solutions et l'innovation a, plus que jamais, son rôle à jouer pour nous aider à rester dans la limite des + 2°, fixée par les scientifiques. Selon Gilles Berhault, Délégué général d’ACIDD, Président du Comité 21 et du Club France développement durable : « Depuis des années, on a déjà beaucoup inventé au service du climat mais pas assez déployé. L’énergie, l’imagination, la capacité d’invention a été portée dans plein de domaines mais peu sur le climat. Selon un sondage de l’IFOP, la majorité des français (60%) traduit l’innovation en notre capacité à inventer des solutions nouvelles, et 20% en notre capacité à s’adapter au changement. Les deux sont vrais. Il est primordial dorénavant de lier les nouvelles solutions au profit de notre adaptation au changement climatique ».

 

Fédérer la communauté des acteurs de l’innovation pour le climat

Gilles Berhault a donc eu l’idée de créer ICA (Innovation Climate Accelerator), la nouvelle plateforme des professionnels de l'innovation climat. Organisée autour de dix tendances de rupture, et conçue comme une application de networking, ICA se veut être un accélérateur d’innovation en réunissant porteurs de projets, financeurs et entreprises autour de rencontres innovantes en live et on line dont la première est la Breakthrouh night pendant COP21. Selon Gilles Berhault : “ICA est là pour faire converger les talents, les idées, les envies afin que cette puissance d’invention se mette à son service. Un innovateur, porteur de projets, startuper, entrepreneur va y retrouver tout l’accompagnement et sa culture. Il a besoin de se faire connaître, trouver des ambassadeurs, des relais de communication, des personnes avec qui il pourra challenger son projet pour aller plus vite. L’enjeu, c’est bien le temps. Dans ICA, il y a le A d’accélérer, c’est le mot juste. Si nous avions le temps, nous pourrions laisser faire les choses, mais le temps nous est compté. On doit accélérer le passage de la bonne idée jusqu’à l’usage ».

 

La Breakthrough Night : première soirée des ICA

Le 4 Décembre 2015, sous la verrière du Grand Palais, en plein coeur de la COP21 où médias, chefs d’entreprises, ingénieurs et tous les acteurs vont se tourner vers Paris, la “Breakthrough Night”, première soirée de la communauté des ICA - portée par ACIDD en partenariat avec la Fondation FACE et Solutions COP21 - va donner le ton d’un monde qui change. Lors de cette soirée, l’éco-système de l’innovation mettra en avant des projets qui participent activement à la transition énergétique et à l’invention d’un monde post carbone. Plus de 3 000 participants sont attendus, dont plus de 1 000 porteurs de projets… Innovateurs, startups, experts, journalistes, investisseurs, incubateurs, centres de recherche et institutions pourront participer à la Breakthrough Night pour imaginer et partager les nouvelles solutions pour le climat. Pour Gilles Berhault : « la Breakthrough Night se présente à un moment idéal pour lier l’intention globale, la bonne idée et l’efficacité. Beaucoup d’événements prendront place dans la capitale française et cette soirée sera le lieu unique pour faire rencontrer massivement les acteurs de l’innovation, portée par l’écrin du Grand Palais ».

Le Pass ICA (compris dans l’inscription à la soirée) permettra de :

· Participer au Breakthrough Camp et rencontrer les 60 meilleurs projets innovants sélectionnés

· Assister au Breakthrough Show et découvrir les tendances climat

· Présenter son projet dans le Pitch Flow, présentation en continu de projets innovants.

· Echanger en B2B dans l'espace Focus Room

Enfin, grâce à l’application web et mobile ICA, les participants à la Breakthrough

Night pourront accéder directement aux contacts des membres de la communauté et géolocaliser sur place des contacts privilégiés pour fixer des rendez-vous.

 

Inscriptions à la soirée et à la plateforme ICA : http://www.breakthroughnight.fr

 

 

3 questions à Laure Reinhart, directrice des partenariats Innovation Bpifrance, partenaire de la Breakthrough Night


Comment qualifieriez-vous l’innovation ? Comment s’incarne-t-elle dans votre mission ?

L’innovation, c’est la capacité de transformer une idée, une invention en un produit ou service qui répondent à un besoin du marché. Il s’agit donc de donner une valeur de marché, une valeur économique mais aussi une valeur sociale ou sociétale à une invention ou une découverte.

Le financement de l’innovation est à ce titre une activité centrale de Bpifrance qui accompagne et finance plus de 30 000 entreprises innovantes françaises. Soutenue par l’Etat, les Régions et l’Europe, Bpifrance peut apporter aux entreprises innovantes les moyens financiers et humains pour les accompagner dans leurs projets d’innovation à toutes les étapes de leur développement.

Nous avons récemment élargi notre vision de l’innovation pour y intégrer les innovations d’usage, de modèles économiques, d’organisation, les innovations marketing et les innovations sociales. Car les nouveaux modèles d’entreprises innovantes intègrent tout ou partie de ces types d’innovation et doivent être évaluées pour ces créations de valeurs multiformes.


En quoi ICA et la Breakthrough Night répondent aux priorités de Bpifrance ?

En 2015, les entreprises innovantes doivent accélérer sur tous les fronts pour s’imposer sur le plan national comme international. L’ICA (Innovation Climate Accélérateur) vise à mettre en piste toutes les compétences pour permettre à ces entreprises d’aller plus vite, plus loin et être plus ambitieuses.

Les questions liées à la COP21 englobent toutes sortes de technologies et de domaines qui diffusent largement dans les questions sur l’environnement, le climat, l’énergie ou l’agro-alimentaire. C’est une occasion formidable de disposer d’acteurs d’origine et de compétences diverses dont la vision croisée et l’énergie communicative doivent permettre aux jeunes entreprises de gagner ces quelques longueurs d’avance qui les feront gagner !

La Breakthrough Night reflétera cette énergie débordante des jeunes et talentueux entrepreneurs dans les domaines d’avenir et donnera à sa façon des pistes pour répondre aux grands enjeux de la COP21.


Quelle visibilité peut apporter la Breakthrough Night aux 60 projets sélectionnés ?

Faire partie des 60 projets sélectionnés, c’est d’abord être reconnu comme projets prometteurs par les meilleurs experts des questions climatiques, pour la crédibilité de leurs solutions tant sur le plan technique, que sur le plan économique et d’acceptabilité sociétale. Ici encore, les visions croisées des acteurs qui pencheront leur regard critique sur ces projets assureront la qualité de cette sélection. La Breakthrough Night par son caractère décalé est parfaitement cohérent avec les nouvelles solutions proposées.

Rassembler les énergies permet aussi d’avoir un impact plus fort en termes de communication sur les medias. La Breakthrough Night, ce sera « the place to be » le 4 décembre 2015 !

3 questions à Patricia Laurent, co-fondatrice et directrice de la rédaction de Green Univers, partenaire de la Breakthrough Night

 

 

 

Comment se porte l’innovation sur le climat, la transition énergétique et écologique en France? Où en sont les cleantechs françaises?

Depuis 2008, nous publions un Observatoire des start-up françaises des cleantech. Dans sa dernière édition de mars 2015, nous avons constaté un redémarrage, après le “trou d’air” dû aux problèmes du marché du solaire en France. Sur 593 start-up créées depuis 2008, 14% seulement ont cessé leur activité. 53 % sont au stade de la commercialisation. Au niveau des secteurs, ces start-up se répartissent principalement entre EnR (21%), efficacité énergétique (20 %), transports (16%)...

Par ailleurs, les investissements réalisés par les fonds français dans les entreprises des cleantech ont grimpé à 243,5 M€ au 1er semestre 2015, selon le baromètre du Club Cleantech de l’Afic (Association Française des Investisseurs pour la Croissance), réalisé avec les données de GreenUnivers en partenariat avec Ernst & Young. C’est la première fois qu’un tel montant est atteint lors d’un premier semestre et c’est aussi le troisième plus gros semestre depuis la

création du baromètre fin 2009.

Il faut dire qu’elles béneficient aujourd’hui d’un éco-système favorable : incubateurs, concours, financeurs, Fonds national d’amorçage, grands groupes…

 

En quoi ICA et la Breakthrough Night répondent aux priorités de ces start-up?

La COP21 va avoir un côté très institutionnel, avec des délégations officielles internationales qui vont négocier un accord global qui s’annonce relativement déceptif. Il est donc intéressant qu’il y ait des événements parallèles pour montrer que le changement climatique est aussi une opportunité de création d’entreprises, de création d’emplois...

La Breakthrough Nigt est donc une réelle opportunité pour ces start-up, car elles voient la COP21 comme “une date stratégique, une vitrine apportant visibilité, contacts avec des prospects étrangers, avec les industriels du secteur”.

 

Quelle visibilité peut apporter la Breakthrough Night aux 60 projets sélectionnés ?

Toutes les occasions sont intéressantes pour mettre en valeur l’innovation des start-up françaises, surtout dans un contexte international comme la COP21. Même si l’accélération sur l’innovation cleantech a été un peu plus tardive en France que dans d’autres pays européens comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne, La France est aujourd’hui bien représentée. Par exemple, j’étais récemment à un grand événement cleantech à Berlin : sur une centaine de start-up, il y avait une vingtaine de françaises. Et au concours international des cleantech dans la Silicon Valley, l’année dernière, un français est arrivé second sur le podium. Il faut valoriser ces réussites...

3 questions à Grégoire Profit, co-gérant d’Optimum Water Systems, participant à la Breakthrough Night

 

 

Pouvez-vous nous présenter votre société, ses activités, sa vocation ?

Nous avons créé ISB Water en 2004 - qui s’est agrandie avec d’Optimum Water Systems (http://optimum-water.com) et Aguabras au Brésil - une société 100% familiale qui développe des innovations de rupture pour le traitement de l’eau. Au-delà de la réussite de la société, nous avions vraiment l’idée de préserver les ressources en eau pour les générations futures. En travaillant sur la physique de l’eau (cavitation hydrodynamique, précipitation précoce, oxydation avancée…) notre société a ainsi développé, depuis 10 ans, des solutions de traitement écologique de l’eau, utilisant des méthodes physiques, sans recours à des produits chimiques. Ces solutions permettent de recycler les eaux utilisées dans l’industrie ou chez les particuliers.

Nos brevets nous permettent aujourd’hui de développer des technologies basées sur une recherche scientifique considérable mais très simples à utiliser, robustes, faciles d’entretien. Les filtrations et technologies séparatives membranaires voient leurs performances décuplées.

Dans un autre contexte, les stations d'épuration classiques ne peuvent généralement pas traiter correctement les nitrates et les phosphates et aucune n'est capable de suffisamment dégrader nombre des perturbateurs endocriniens qui y entrent... Nos solutions sur l’oxydation avancée apportent la brique manquante aux grands défis liés aux pollutions émergentes.

Nous travaillons également sur des applications concernant l’eau rejetée par les centrales nucléaires (qui pourraient éventuellement amener des solutions pour Fukushima). Nos solutions de remédiation à grande échelle si elles sont confirmées pourraient être appliquées pour la dépollution de l’eau en Guadeloupe par la chlorédécone, pesticide employé pour la culture de la banane.

 

Pourquoi avez-vous décidé de participer à la Breakthrough Night et à ICA ?

Nous sommes à un stade de développement de notre société où nous avons besoin de communiquer. Pour passer à un stade industriel de nos solutions, nous prévoyons une ouverture de capital début 2016 : un levée de fonds de 10 M€ pour une valorisation de l’entreprise à hauteur de 100M€.

Pour le moment, nous restons une petite société (10 personnes pour 1,5 M€ de CA en 2015). Nous nous sommes concentrés jusqu’à aujourd’hui sur notre R&D, sur le dépôt de brevets… Pour trouver des partenaires, il faut maintenant nous faire connaître, communiquer sur notre disruption technologique. Nous n’avons personne dans notre équipe, spécialisé sur la communication. De plus la Breakthrough Night nous est apparue comme un format très adapté, car nous n’avons pas les moyens d’être présents sur des rencontres/salons professionnels de format long (1 semaine/10 jours).

 

Quelle visibilité peut apporter la Breakthrough Night à votre projet?

Nous sommes sur un marché tenu par de grandes multinationales. Nous avons besoin de crédibilité. N’ayant pas communiqué, nous sommes, au mieux, un sujet de conversation dans les couloirs, un phantasme... Il est difficile de comprendre, en particulier pour les décideurs politiques, pourquoi une toute petite entreprise pourrait apporter des innovations de rupture, alors que les grands groupes, aux moyens importants, ne le font pas! Nous avons donc besoin de visibilité et de crédibilité auprès de certains publics. La participation à la Breakthrough Night sera le premier maillon de notre démarche qui passera également par le programme européen ETV (Environmental Technology Verification) de vérification des performances d’éco-technologies innovantes.

 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Audie Benham (samedi, 21 janvier 2017 22:15)


    Hi there, i read your blog occasionally and i own a similar one and i was just wondering if you get a lot of spam remarks? If so how do you stop it, any plugin or anything you can advise? I get so much lately it's driving me crazy so any assistance is very much appreciated.

  • #2

    Cheryl Hatchell (dimanche, 22 janvier 2017 03:34)


    WOW just what I was searching for. Came here by searching for %meta_keyword%

  • #3

    Venetta Kist (mercredi, 01 février 2017 19:10)


    What's up, this weekend is nice for me, since this time i am reading this enormous informative article here at my home.

Université d'été

Lab'

Mornings

Conférences