Pourquoi venir à l’Université d’été de la communication pour le développement durable ?  

Ce sont ceux qui la fréquentent depuis longtemps, qui la connaissent bien, qui en parlent le mieux. Voici 12 testimoniaux d’acteurs engagés de la communication et du développement durable : un retour sur leur expérience de participants, sur ce qu’ils en ont retiré…

Dominique Candellier, Directrice communication et développement durable de l’UDA : « Je suis venue à l’Université d’été dès sa 2ème ou 3ème édition. C’est là que j’ai rencontré tous les gens qui comptent dans la communication responsable et qui constituent mon réseau aujourd’hui. C’est là également que j’ai élargi mes connaissances théoriques et que le monde de la pub et du développement durable ont pu commencer à dialoguer ».

 

Dan-Antoine Blanc-Shapira, Président de l’agence Sensation ! : « Cela doit faire 11 ans que je viens à l’Université d’été. À chaque édition, j’en repars boosté pour l’année grâce à la formidable énergie des rencontres de tous bords, tous secteurs, toutes origines, et par les sujets passionnants abordés sous des angles différents ».

 

Christophe Bultel, Responsable RC2C Nantes // Directeur de clientèle associé // Consultant en communication sociétale : « Je suis venu à l’Université d’été, pour la 1ère fois en 2006. C’est pour moi une source d’inspiration, de partage, d’échanges informels. J’y reviens chaque année retrouver une communauté de pionniers, d’innovateurs. Une communauté que je suis maintenant toute l’année sur les réseaux sociaux ».

 

Lise Harribey Chargée de communication indépendante, Vice-Présidente de l'APACOM, Co-animatrice du réseau aquitain des Entrepreneurs d'Avenir : « Je viens à l’Université d’été depuis qu’elle s’est installée à Bordeaux. Cela m’a permis de mettre des visages sur les noms, de créer des liens, de nouer des partenariats… car le climat de convivialité permet de lever les barrières, de créer de la confiance. C’est un plaisir de s’y retrouver chaque année et de voir l’avancement des sujets, des pratiques ».

 

Catherine Puiseux-Kakpo, coordinatrice de la politique RSE, Présidente du Comité Diversité du Groupe TF1 : « J’ai connu l’Université d’été en 2010, la dernière année où elle s’est tenue à Buoux. Je démarrais dans mon métier. J’avais besoin de me nourrir. J’y ai beaucoup appris. J’y ai intégré des réseaux, trouvé des partenaires. J’essaye d’y retourner chaque année, retrouver ma « famille » pour 2 jours dans un contexte privilégié, hors de Paris, et pour y entendre aussi de grandes personnalités inspirantes ».

 

Alice Audouin, Présidente d’Art of Change : " Cela fait 10 ans que je viens à l’Université d’été. Juste avant la rentrée, à la fin de l’été, c’est un lieu de retrouvailles, de rencontres, d’ouverture, de fertilisation : c’est là qu’est né, par exemple, le collectif Adwiser. C’est aussi un lieu qui a toujours été ouvert à la culture, au débat d’idées… »

 

Yves Cappelaire, Directeur de Ouaïïe cici, consultant, enseignant, journaliste et conférencier spécialisé "Communication & RSE" : « Ma 1ère université d’été remonte à 2009. Cela m’a permis d’explorer des sujets nouveaux. C’est désormais pour moi, un point de rendez-vous annuel, un événement de référence à ne pas manquer qui me permet de retrouver une communauté, d’enrichir ma vision ».

 

Charles-Henry Dubail, Président du groupe Victoires Éditions : « Pour moi l’Université d’été que j’ai connue dès ses toutes 1ères éditions, a été le premier lieu ou l’on a posé la question de la communication du développement durable. C’est devenu l’endroit privilégié pour les échanges entre professionnels de la communication et de l’information sur le développement durable. L’Université d’été permet, dans un esprit d’intelligence collective, d’échanger des expériences, de réfléchir en amont sur l’évolution de nos pratiques et métiers ».

 

Alain Liberge, Directeur Environnement et Responsabilité Sociale chez ORANGE-OPERATIONS FRANCE : « J’ai connu l’Université d’été dès ses premières années à Buoux. Je garde en mémoire la convivialité qui y régnait et des moments fondateurs avec des interventions de très grande qualité comme celles de Bettina Laville, Roland Cayrol, etc… ».

 

Daniel Luciani, Pdg de l’agence ICOM : « Je suis venu pour la 1ère fois en 2008. J’y ai beaucoup appris sur le développement durable avec une autre vision, un autre regard, grâce à des intervenants comme Cynthia Fleury, Jean Viard, Bettina Laville, etc… Cela m’a également permis de confronter mes idées hors esprit de concurrence, avec bienveillance. J’y retrouve chaque année la convivialité d’une communauté qui partage les mêmes valeurs et qui peut faire évoluer les choses… ».

 

Anne Walryck Conseillère municipale déléguée auprès du maire de Bordeaux pour la coordination des politiques de la Ville sur le développement durable et les déplacements doux ; Vice-Présidente de Bordeaux Métropole, en charge du développement durable : « J’aime beaucoup l’Université d’été que nous accueillons à Bordeaux depuis 2012. C’est un lieu de rencontres, de partage d’expériences, d’échanges dans une ambiance conviviale. C’est aussi un état d’esprit qui pousse à la créativité, avec une recherche permanente d’innovation et une grande diversité

d’acteurs ».

 

Agnès Rambaud-Paquin, Directrice associée de « Des Enjeux et Des Hommes » : « Depuis ses débuts, j’ai toujours aimé l’atmosphère de pionniers qui règne à l’Université d’été. C’est un des rares lieux qui permet de se déconnecter du quotidien professionnel. Son format innovant, sa scénographie, ses animations sont uniques et la différencient de toutes les autres réunions, forums, congrès sur le développement durable… J’apprécie aussi ses choix éditoriaux courageux, décalés, et aussi son doux mélange entre gens de la 1ère heure et sang neuf (nouveaux responsables RSE, nouveaux communicants…) ».

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0

Université d'été

Lab'

Mornings

Conférences