Agir en urgence pour la Méditerranée… la France s’engage

 

S’appuyant sur la dynamique de l’Agenda de l’action, né à la COP21, Ségolène Royal a lancé en 2016 l’initiative « Solutions pour la Méditerranée » pour la reconquête des écosystèmes marins.

Cette conférence internationale a réuni le 23 février, au Ministère de l’Environnement, 200 représentants des pays du pourtour méditerranéen.

 

 

Dans la continuité de la conférence « Our Ocean » à Washington en septembre 2016, et des engagements pris lors de la COP22 à Marrakech en novembre 2016, la conférence « Quelles solutions pour la Méditerranée ? » réunissait les États et les organisations internationales concernés, la société civile, les institutions financières, les collectivités territoriales, afin de leur permettre de prendre plusieurs engagements.

 

A cette occasion Ségolène Royal a annoncé :

  • La création en Méditerranée d’une « zone à basses émissions » pour réduire la pollution des navires ;
  • La publication le 24 février 2017 au Journal Officiel de la stratégie nationale pour la mer et le littoral qui prévoit l’extension à l’Atlantique du moratoire existant en Méditerranée sur la recherche d’hydrocarbures ;
  • -La création par la France, avec la Principauté de Monaco, d’un fonds de soutien aux aires marines protégées en Méditerranée, dont les deux premiers projets financés concernent le Parc national d’Al Hoceima au Maroc et l’Aire marine et côtière protégée des îles Kuriat en Tunisie.

 

Pour en savoir plus :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/actions-en-faveur-protection-des-mers-et-locean

Université d'été

Lab'

Mornings

Conférences